Prime de pouvoir d’achat reconduite, épargne salariale, retraites


Reconduction de la prime de pouvoir d’achat exonérée & développement de l’épargne salariale

Annoncée par le Président de la république en avril dernier, la reconduction en 2020 de la prime exceptionnelle de pouvoir d’achat exonérée de cotisations, de CSG/CRDS et d’impôt sur le revenu dans la limite de 1 000 € a été confirmée par le Premier ministre.

Toutefois, son versement sera cette fois conditionné à la mise en place dans l’entreprise d’un dispositif d’intéressement avant le 30 juin 2020. À cet effet, le gouvernement entend simplifier la mise en place des accords d’intéressement dans les PME, en les autorisant à tester ces accords sur 1 an au lieu de 3 ans et en mettant à disposition des accords-types opposables à l’administration.

Ces mesures pourraient peut-être s’inscrire dans une réforme plus large de l’épargne salariale. Le 11 juin 2019, le ministre de l’Économie a en effet reçu un rapport formulant plusieurs propositions pour améliorer l’accessibilité de l’intéressement et de la participation dans les PME. À cette occasion, le ministre a rappelé l’objectif « d’un doublement du nombre de salariés bénéficiant de l’intéressement et de la participation d’ici la fin 2020 » et les mesures déjà initiées par la loi PACTE (https://www.economie.gouv.fr/conference-rapport-partage-valeur-entreprises-salaries-interessement-participation).